dimanche 15 janvier 2012

Il est temps pour le contrôle des dépenses présidentielles :)

Ce n'est pas une idée extraordinaire de contrôler les dépenses présidentielles, en effet pour des années le palais de Carthage était une boite noir pour tout le peuple Tunisien. On savait rien sur les dépenses engagés par le cabinet présidentielle, les membre de ma famille Trabelssi mentionnaient comme adresse, le palais présidentielle de Carthage pour leurs contacts avec l'administration. On a pu après le 14 Janvier 2011, découvrir plusieurs abus  notamment des salaires mensuelles pour des personnes faisant partis du système de ZABA, le paiement d'un loyer mensuelle du budget de la présidence pour le palais de Sidi Dhrif qui est d'origine propriétaire de ZABA, le salaire des conseillers et plein d'autre abus.
Mbazae a augmenté son salaire en plein crise, , et maintenant Marzouki commence par la nomination de Meriem Chakroun  en tant conseillère, âgée de 27 ans elle est actuellement chargée de la communication. Il est a noter que la jeune fille est d'une grande compétence puisqu'elle est la fille du Mr Nasr Ali Chakroun ,  homme qui a refuser d’être nommée comme ministre mais qui a presenté son soutient pour le CPR, parti du Marzouki. Il est temps pour notre peuple de voir des personnes compétentes et audacieuses dans les postes clés du pays. Le peuple tunisien a eu marre des personnes corrompues, incompétentes....
Il est absolument nécessaire de mettre en place des  organisme ou des instances ayant le pouvoir de contrôler les dépenses engagés par le cabinet présidentielle , il sera très utile pour les chômeurs Tunisiens de savoir combien les conseillers sont payées, combien coûtent les fêtes ou combien coûtent les bouteilles de vins à Carthage. Il est temps pour justice est transparence. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire